5 conseils pour parler en public

parler en public

5 conseils bétons pour mieux parler en public

cette photo fait naître de l’angoisse en vous? Les 5 conseils pour parler en public, trouvés ci-dessous devraient vous aider!

Si vous effectuez une recherche dans Google pour le terme « Conseils de prise de parole en public » vous obtenez environ 800 000 réponses ! Cela semble beaucoup, mais quand vous devez être dans le rôle de l’orateur… il semble qu’aucune information n’est suffisante pour vous aider à surmonter votre peur.

Croyez-le ou non, la plupart de ces craintes sont auto-imposées. Qu’est-ce que je veux dire par là?

Les gens qui vous écoutent ne s’intéressent pas vraiment à la manière dont l’information est diffusée. La  seule chose qui les intéresse réellement…c’est l’information elle-même. C’est l’orateur lui-même qui s’impose la peur de l’événement, parfois des semaines avant que celui-ci n’arrive !

 Voici quelques conseils de prise de parole en public qui peuvent sembler évidents, mais qui une fois appliqués, vont vraiment vous tranquilliser l’esprit, croyez-moi.

Prise de parole en public, conseil # 1

MAITRISEZ VOTRE SUJET! Je ne dis pas « connaissez votre sujet, » mais bel et bien « Maîtrisez votre sujet » ! De l’intérieur, de l’extérieur, en diagonale, à l’envers… Aucune question qu’on pourrait vous poser ne doit vous déstabiliser, vous connaissez la réponse ! Vous devez vraiment être prêt à atteindre ce niveau de connaissance. Votre discours doit être connu presque par cœur tout en ayant assez d’aisance pour pouvoir vous écarter du « par cœur » et paraître « naturel ». Faites vos devoirs de préparation, et faites les consciencieusement ! On doit reconnaître votr expertise dans votre domaine de compétence. Connaître votre partition de façon approximative aura pour conséquence de vous décrédibiliser face à votre auditoire. Et par suite logique, en perdant la confiance du public, vous perdez l’écoute et le stress revient. Ce point est crucial. Vous pourriez être le meilleur orateur du monde, avoir la plus grande aisance scénique…rien ne pourrait pardonner un manque de maîtrise du sujet que vous allez présenter.

Pensez à toutes les questions qu’on pourrait vous poser

Prise de parole en public, conseil # 2

Autant que possible, avant votre discours, accueillez un maximum d’auditeurs, personnellement. La familiarité favorise la confiance. Par ailleurs, penser au bénéfice dont vous pourrez tirer partie en discutant avec vos auditeurs, avant de prononcer votre speach.

Ils pourront vous donner des informations très précieuses sur les points critiques qu’ils souhaitent que vous abordiez et il vous sera alors plus aisé de les mettre en relief lors de votre discours.

Cette stratégie vous empêche aussi de faire les cent pas et de vous ronger les sangs avant de monter au pupitre. Le bachotage est inutile à ce stade…si vous ne savez pas…vous ne saurez pas mieux sur scène et vous serez encore plus stressé…d’où l’importance du conseil #1

Prise de parole en public, conseil n ° 3

Je sais que ce conseil a été donné maintes et maintes fois mais pour ma part, je vais vous dire l’inverse : ne pensez surtout pas que les gens à qui vous vous adressez sont nus…Cela aurait plus de chance de vous desservir qu’autre chose. Quelque-soit votre discours et même si vous avez un style humoristique…il faut le prendre avec sérieux.

Prise de parole en public, conseil n ° 4

Si à un moment donné vous remarquez que votre discours est ponctué de « euuuuuuh » ou que vous bafouillez trop souvent, pas de panique. Prenez une profonde respiration, diminuez votre rythme de parole et surtout, remplacez les « euuuuuuh » par des silences. Un silence permet une bonne respiration, il permet de vous recentrer et surtout est beaucoup plus agréable à entendre que des « euuuuuh » à répétition.

Prise de parole en public, conseil n ° 5

Animez votre discours. La plupart des gens pensent qu’une bonne communication est centrée sur la parole. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité! Pour être un puissant communicateur, vous devez utiliser votre corps tout entier. Les gestes et le langage du corps ajoutent de l’énergie et de l’enthousiasme à votre discours.

Cependant, agissez avec tact et mesure ! Les petits gestes riquiquis et ridicules, témoins visibles de votre nervosité sont à bannir. Si vous bougez, bougez franchement ou alors…Abstenez vous !

Evitez absolument aussi le ton de voix monocorde et monotone…Sauf si votre objectif ultime est d’endormir votre auditoire. Souvenez vous de la dernière fois où vous avez raconté un film enthousiasmant à des amis pour qu’ils aient à leur tour envie d’aller le voir…vous n’étiez probablement pas mou et monotone…Pourquoi l’être quand vous parlez en public ? Meme un bilan comptable peut être rendu vivant si vous employez l’énergie pour !

Réalisez-vous que certaines personnes ont plus peur de parler en public que de mourir? Peut-être parce que la mort est abstraite et semble lointaine, alors que le pupitre de l’orateur est juste en face d’eux.

Quoi qu’il en soit, ces simples conseils énoncés plus haut peuvent grandement vous aider. Mais si vous ne deviez retenir qu’une seule chose, je voudrais que vous reteniez ceci : Préparez-vous ! Connaissez votre sujet…à fond.

Si cet article vous a plu, je vous serais reconnaissant de le partager via Facebook, Twitter ou Google+, les boutons sur le côté de cette page vous permettent de réaliser facilement cette manip’ !

avatarpartage

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Share on LinkedIn1

Vous Aimez Acteur de Sa Vie ?

Inscrivez-vous et recevez notre book Le Coup de Pied Aux Fesses d'Acteur de Sa Vie et restez informés des dernières nouveautés et exclusivités.

Vos informations sont protégées et confidentielles.

Commentaires

  1. Patzeouf1 dit

    Article très intéressant, cependant je trouve qu’il manque un 6ème conseil très important, l’autodérision notamment en cas d’erreur/bug pendant sa présentation.

    Il est vrai qu’un sujet bien travaillé ne doit pas laisser place à l’erreur, mais cela peut quand même arriver c’est pour cela qu’il est important d’apprendre à rire de ces situations.

    Bien sur il ne faut pas commencer à raconter une blague de TOTO ou dire devant l’assemblée « je suis nul… » mais il faut trouver des petites combines qui peuvent faire rire l’oratoire, détendre l’atmosphère et vous laisser un peu de temps pour vous dépêtrer de la situation.

    Qu’en pensez-vous ?

    Patrick.

    • Théo Duverger dit

      Bonjour Patrick et merci pour ton commentaire.
      Je suis on ne peut plus d’accord avec toi. L’humour est un outil très puissant. J’en parle un peu dans l’article sur la thérapie provocatrice.
      Après, je ne l’ai pas ajouté, délibérément dans cet article pour la simple et bonne raison que cet outil n’est malheureusement pas inné chez tout le monde. Ces 5 conseils ci-dessus peuvent être appliqués très facilement, par quiconque. Maintenant, je crois que l’outil humoristique nécessite un article à part entière, voir même une formation, parfois.
      A bientôt

  2. dit

    En tant que conférencier ayant connu la peur juste avant de parler, je retrouve le conseil qui consiste à aller au-devant des participants.

    Le principe est simple en réalité et se résume :
    « On a peur de ce que l’on ne connait pas »

    Si on prend contact et que l’on discute quelques instants avec chaque personnes présentes, on commence à les connaitre… et notre peur disparait.

    • Théo Duverger dit

      Merci pour ton com’, c’est un très bon tuyau pour commencer à sympathiser avec son audience et ainsi baisser son niveau de stress!

Laisser un commentaire