Le poids idéal existe-t-il?

Le poids idéal existe-t-il vraiment ?

Par Olivia Meeus

Depuis le premier jour de mon installation en clientèle, il n’y a pas eu une seule journée où je n’ai pas entendu cette fameuse question : « pouvez vous me dire quel est mon poids idéal ? »

Imaginez donc ce pouvoir en ma possession ! Décider du poids des gens, de leur avenir morphologique et du devenir de leur assiette !  Je lis dans le regard du patient son angoisse, une petite goute de sueur qui ruisselle le long du visage, la pression monte, le patient va-t-il devoir être à la diète à vie ? Allez la sentence tombe, roulement de tambour, ça y est j’ai fait mon choix entre mes différentes possibilités : l’IMC, les fameux -10 kg en dessous sa taille, la dernière formule scientifique à la mode et le verdict est……

Avant de le dévoiler, laissons un peu le suspens monter et revenons sur quelques fondamentaux :

Pour déterminer le poids idéal nous disposons de diverses formules scientifiques, détaillées ci-après 

Comment déterminer scientifiquement son poids idéal

  • L’IMC ou indice de masse corporelle, c’est le rapport entre le poids sur la taille au carré. Nous obtenons un chiffre qui s’il se situe entre 20 et 25, alors le poids est dit normal, entre 25 et 30 on est en surpoids et à partir de 30 en obésité.

IMC= poids/ Taille²

  • La formule de Lorentz: qui se réfère elle à la taille et au sexe

Formule de poids idéal pour homme: Taille – 100 – (Taille-150)/4

Formule de poids idéal pour femme: Taille – 100 – (Taille-150)/2.5

  • La formule de Broca : les fameux – 10kg en dessous sa taille

Poids idéal (en Kg) = Taille (en cm) – 100

  • Et les fameux populaires « moins dix kilos en dessous sa taille »

Poids idéal = Taille – 110

Un peu de calcul :

Si je me prends en exemple et que je tente d’évaluer mon poids idéal (je pèse actuellement 52 kg pour 1m62), d’après la formule de Lorentz , celui-ci serait 58kg . Si l’on prend maintenant la règle des – 10kg en dessous sa taille, j’aurais actuellement le poids idéal. Or avec l’IMC je suis considérée en état de maigreur et devrais peser entre 54 et 65 kg heuuuu je ne comprends plus rien là !! Si je m’en réfère à l’IMC et à la formule de Lorentz, je suis trop maigre, pourtant je soulève 135kg au squat en compétition. C’est donc un miracle !

Ainsi, en me référent uniquement et théoriquement aux formules, je comprends que j’ai soit le poids adequat, ou alors je dois prendre 2 à 13 Kg …. Vous suivez toujours? Non ? C’est normal, moi aussi je suis un peu perdue, et je n’ai franchement pas envie de me gaver comme une oie pour rentrer dans les cases théoriques !

Alors, avant que la migraine n’arrive…reprenons à la base. Le poids est la masse d’un corps mais ce n’est qu’un chiffre et ce chiffre n’a aucune valeur propre sans  connaitre en détail tout ce qu’il implique.

 Le corps est composé de différentes masses, la masse maigre (muscles, eau, ossature…) et la masse grasse. Et bien éentendu, tous ces calculs ne peuvent les déterminer.  Or avec 2 individus de poids identique, on peut avoir des compostions corporelles bien différentes.

Prenons un sportif de force pesant 90kg et un sédentaire au même poids, admettons qu’ils mesurent 1,75mètre. Le premier aura d’avantage de muscle et moins de masse grasse que le deuxième, pourtant selon leur taille ils pourront être considérés en surpoids tous les deux !!! Ce qui prouve encore que ces calculs ne sont pas fiables.

Quel est donc mon poids idéal?

Après ce rapide tour théorique, revenons maintenant à notre patient.  Le verdict est ….. Pour vous c’est moins 10 sans hésitation, c’est tellement évident, enfin! Donc effectivement si l’on coupait juste une jambe la balance redeviendrait équilibrée, c’est facile non ? Je vous donne l’adresse d’un chirurgien ?

Et vous lecteur,  qu’en pensez vous?  Avez-vous envie que je vous dicte comment vous devez être? Est-ce à moi de diriger votre poids afin que vous vous conformiez aux normes en vigueur, si aléatoires vous en conviendrez par la lecture de ce qui précède ? Pour entrer dans le moule peut-être et suivre l’exemple des couvertures de magazines photoshopées  ? Quel sentiment avez-vous lorsqu’on vous classe dans une catégorie ?

Ne soyez pas étonné de pas avoir de réponse à cette question « madame la nutritionniste, quel est d’après vous, mon poids idéal ? ». Il n’y a  pas de poids idéal puisque nous sommes tous différents !

Et si finalement le poids idéal c’était tout simplement le poids où vous vous sentez bien et en pleine forme ? A-t-on besoin d’un nombre précis pour le savoir ?

 Il est bien évident qu’avoir une fourchette au-delà de laquelle on sait qu’il y a un risque pour la santé peut être utile, cependant  prenez simplement 5 min pour y réfléchir et la réponse viendra d’elle-même.

Souvenez vous d’un moment de votre vie où vous pouviez courir ou faire du vélo pleinement en vous sentant léger. Du moment où vous avez réalisé votre meilleure performance sportive ou bien encore, d’une tenue vestimentaire particulière dans laquelle vous vous sentiez en parfait harmonie corporelle. Vous aurez alors une idée assez précise de ce fameux poids idéal !

avatarpartage

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Vous Aimez Acteur de Sa Vie ?

Inscrivez-vous et recevez notre book Le Coup de Pied Aux Fesses d'Acteur de Sa Vie et restez informés des dernières nouveautés et exclusivités.

Vos informations sont protégées et confidentielles.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

  1. Alex.L says

    Je dirais que non il n’existe pas . Ou plutôt si, mais il est propre à chacun. Le principal est la santé et le fait d’être bien dans sa peau. Le poids dit idéal est surtout le poids accepté par le regard des autres, il n’est donc pas si important que ça … Et je sais de quoi je parle 🙂

  2. Pascal says

    Je dirais que le poids idéal est le poids de forme psychologique : bien dans sa tête, bien dans son corps.
    Pour avoir été en 1er degrés d’obésité dans mon enfance, et en avoir terriblement souffert, le poids est, pour moi un combat inachevé et une attention de tous les jours.

    Nous sommes dans le domaine d’une double perception : celle de soi et celle qu’on les autres de soi.
    J’en ai fait l’expérience après avoir perdu 17 Kg. J’avais enfin cette silhouette filiforme tant espérée et visualisée. Je ne mettais jamais senti aussi bien dans ma tête, je prenais une revanche sur tout ceux qui c’étaient moqué de moi (enfants comme adultes) et qui, les années passant, étaient devenu gros !
    Tout ça pour m’apercevoir que mon entourage (mon épouse en 1er) me préférait « avant », avec mes rondeurs qui tout compte fait n’étaient pas si importantes que ça…

    En cela je suis tout à fait d’accord avec Alex L.
    Bon ! je vais aller manger un petit quelque chose…

    • Théo Duverger says

      Presque entièrement d’accord.
      Si tant est qu’on ne raisonne pas par l’extrême. Le poids de forme psychologique, c’est exactement ça! Tant que l’on reste dans les limites du raisonnable et du « sanitairement acceptable » 😉

  3. Olivia Meeus says

    Merci pour vos commentaires qui rejoignent parfaitement le message que je voulais faire passer ! Il faut toujours s’en référer à soi même et pas à l’avis « des autres » en ce qui concerne notre corps ( sauf dans un cas de problème de santé bien évidement mais ce n’était pas le sujet de l’article ), le regard extérieur n’est que subjectif face à nos sensations internes de bien être.

Laisser un commentaire