Le VAKOG

  • Théo Duverger
  • janvier 15, 2014
  • ,

Le VAKOG
(Visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif)

Il y a quatre façons principales pour les membres de votre auditoire d’assimiler l’information . Ce sont les suivantes: visuel, auditif , auditif interne et kinesthésique (nous laisserons de côté volontairement l’olfactif et le gustatif). Bien que chaque personne saura traiter l’information en utilisant ces quatre approches à des moments différents , chacun aura tendance individuellement à s’appuyer sur l’une ou l’autre de ces voies de communication plus que les trois autres. Ce sera sa voie dominante.
Connaître le VAKOG, c’est savoir aussi faire passer son discours en fonction de son auditoire. Si vous parlez en termes visuels à une personne auditive, il est fort à parier qu’elle « perdra » une partie de l’information que vous lui fournissez, simplement parce que vous ne parlez pas son langage!

Utilité du VAKOG lorsqu’on parle en public

Visuel : Ces gens mémorisent et apprennent en voyant des photos, des images et sont moins distraits par le bruit que d’autres. Ils éprouvent souvent des difficultés à se concentrer lors de présentations orales longues parce que leur esprit a besoin de représentations visuelles. Par contre,Ils sont intéressés par le « look » de votre présentation. Captez-les en utilisant des schémas, des graphiques, alimentez leur système de représentation en les faisant se figurer des images. Communiquez efficacement avec ce type de personnes en utilisant des mots tels que « voir, image, représentation, regardez, vision… » En gros, tout ce qui est du champ lexical de la vue. Ces mots les encouragent à se représenter des images dans leurs esprits.

Auditif : Ces gens sont facilement distraits par des bruits qui se produisent lors de votre présentation. Normal, ils appréhendent mieux leur monde par l’ouïe. Ainsi s’il se concentrent sur votre voix, ils auront des difficultés à vous suivre si d’autres bruits les perturbent. Généralement, ces personnes apprennent et retiennent les informations par l’écoute. Ainsi votre tonalité vocale et la qualité vocale sera très importantes pour eux. Votre voix doit être de la musique. Les mots qui fonctionnent bien avec les gens de cette catégorie sont « entendre » (j’entends bien ce que vous me dites ) , écouter , son, résonance , et harmonie, grave, aigü…Tout ce qui est du champ lexical de la musique, du son.

Auditif interne: Ces personnes passent beaucoup de temps dans leurs têtes de parler à eux-mêmes. Ils mémorisent et apprennent par étapes, procédures, et les séquences . Ils se « repassent » votre discours, avec une analyse critique instantanée.
Ils veulent savoir que votre présentation est logique . Les mots efficaces ici comprennent les mêmes que ceux utilisés pour les auditifs, mais aussi ceux en rapport avec une représentation interne propre, comme «  l’expérience , comprendre (au sens : prendre avec soi »), penser , motiver, décider, se représenter »

Kinesthésique
: Ces personnes sont beaucoup plus orientés vers leurs sentiments et vers leurs sensations. Ils apprennent en faisant activement quelque chose afin d’avoir le ressenti réel de cette chose . Ils ont généralement besoin de toucher, de ressentir une expérience pour bien se l’approprier. C’est à ne pas prendre au pied de la lettre, mais généralement, vous pouvez repérer ces personnes dans votre auditoire à la manière dont ils sont assis sur leur chaise. Généralement vous les verrez s’étaler…Ils ont besoin de toucher! Les mots efficaces avec eux sont « ressentir, toucher , saisir, béton , mettre la main sur , solide » …en gros tout ce qui est en rapport avec le concret.

Comme je le signalais au début de l’article, nous fonctionnons tous (heureusement) grâce à ces différentes voies de communication, à différents moments de notre vie. Ainsi une personne ne sera pas uniquement visuelle ou auditive ou kinesthésique, et heureusement car sinon, elle perdrait une quantité d’information importante. Cependant nous développons tous une prédilection vers une de ces voies.

Il est amusant de remarquer qu’une grande majorité de personnes est à dominante « visuelle », ce qui n’est pas absurde dans nos sociétés de l’écrit. Dans les pays où les traditions orales sont encore fortes, les personnes développeront plus leur côté auditif.

Un exercice amusant consiste à repérer nos modes de communications principaux…puis de travailler les autres. C’est tout à fait possible! Qui n’a jamais entendu parler de ces personnes devenues aveugles et qui se mettaient rapidement à compenser la perte d’un sens en développant…le toucher…ou l’audition?

Dans les commentaires ci-dessous, indiquez-moi si, à votre sens, vous êtes plutôt V, A, AI, ou K!