Apprendre à vivre

Apprendre à vivre

Cet article est un article invité, réalisé par mon collègue et ami Guillaume Gautier, du site dreaminzzz . Nous nous croisons souvent en tant que formateurs à l’ARCHE et il m’a parlé avec passion du projet qu’il conduit sur le sommeil. Allez donc visiter son site, vous ne le regretterez pas!

Quelle arrogance d’écrire un article qui pourrait prétendre vous apprendre à vivre.

Cet article est donc avant tout une observation, une réflexion sur ce thème.

Pensez à tous ces apprentissages qui nous semblent innés tant leur implantation dans notre cerveau semble lointaine. Se nourrir, marcher, observer, communiquer et même apprendre… Pourtant, il s’agit bien d’acquis. Même si la plupart d’entre eux sont encodés au plus profond de nos gênes, dans notre ADN, il n’en demeure pas moins qu’il reste une grande partie de ces apprentissages à notre charge.

Le terreau et la graine sont bien là, à nous d’apprendre à les arroser.

Comment devenir la meilleure version de soi même en restant sur nos acquis, sans chercher à les améliorer, à les entrainer ?

 Après tout… ça marche !

Nous avons appris naturellement à marcher puis à courir, c’est un principe de survie chez tous les êtres vivants ayant la capacité de se déplacer. Nous pourrions alors penser que nous sommes naturellement doués pour ça et que l’apprentissage est parfait. Pourtant lorsque nous voulons le faire bien, nous devons souvent réapprendre à le faire, déconstruire pour mieux reconstruire.

Tous les comédiens ou les sportifs connaissent bien ça. Les sportifs par exemple, doivent réapprendre à courir pour gagner, mais aussi et surtout pour ne pas abîmer leurs articulations, leur dos, etc.

Nous vérifions ainsi chaque jour le fameux adage :

Inconsciemment incompétent -> Consciemment incompétent -> Consciemment compétent -> Inconsciemment compétent.

Ou pour le dire autrement…

Vous ne savez pas que vous ne savez pas -> Vous savez que vous ne savez pas -> Vous savez que vous savez -> Vous ne savez plus que vous savez.

Par exemple:

Enfant vous ne saviez pas que vous auriez besoin un jour, de savoir faire des lacets, vous étiez bien à l’aise dans vos scratchs… Puis, vous voyez d’autres enfants faire leurs lacets, et vous savez que vous, vous ne savez pas les faire… Vous décidez d’apprendre et vous êtes fière de montrer à papy et mamie que vous savez… enfin, en grandissant, vous finissez par les faire sans vous en rendre compte, cela vous semble évident.

 Certains se nourrissent… d’autres « bouffent » !

Se nourrir n’échappe pas à cette règle, surtout dans un monde moderne nous proposant toujours plus de nouvelles saveurs, de nouvelles compositions, souvent au détriment de notre santé, de notre équilibre et de notre ligne. Réapprendre à manger n’a jamais été mis autant en avant que ces dernières années.

 Apprendre à apprendre

Imaginez que l’on passe au moins les 15, 20 premières années de sa vie à apprendre, souvent sans avoir cherché à utiliser les processus d’apprentissage et de mémorisation les plus efficaces. En somme, nous n’avons jamais appris à apprendre… curieux, non ? Aujourd’hui, de nombreuses recherches et ouvrages existent sur le sujet et les techniques demeurent de plus en plus accessibles.

 Conférence de Gilles Malençon sur L’apprentissage et l’hypnose à l’ARCHE

https://www.youtube.com/watch?v=Ty2ebQ4HnCM&feature=youtu.be&list=UUBKeWMYPRmSbVes0kVUm9Qg

Les grands principes de l’apprentissage par Stanislas Dehaene

https://www.youtube.com/watch?v=4NYAuRjvMNQ

 

Et dormir alors ?

angedodo

S’il y a bien une de nos fonctions qui semble complètement régie par notre inconscient, c’est bien le sommeil. Ce moment où l’on passe en « OFF ».

Comment se fait-il alors que nous ne soyons pas tous égaux face à la douce étreinte des bras de Morphée ? Pourquoi certains s’endorment rapidement, pourquoi d’autres mettront parfois des heures à trouver le sommeil ? Le temps d’endormissement moyen étant de 19 minutes.

Qu’est-ce qui crée l’écart entre ce temps et le vôtre ?

Qui sont ces personnes qui ont réussi à réduire drastiquement leur temps d’endormissement ? Quelles sont leurs pensées? Leurs modes de fonctionnement? Qui sont celles qui, au contraire, maintiennent un temps relativement important ? Comment fonctionnent-elles?

Ci-dessous, une technique pour apprendre à vous endormir rapidement:

#12 Technique d’endormissement rapide

Cette technique est extraite du coaching Sleep Fast proposé par dreaminzZz.com et ne saurait à elle seule vous assurer tous les bienfaits d’un sommeil profond et récupérateur.

 Au moment de dormir, le soir ou pendant une sieste, associe l’idée des paupières qui se ferment à un endormissement profond et rapide.

Il suffit pour cela de te dire mentalement qu’au moment où les paupières se fermeront, elles enverront un signal fort à ton mental, que tout le corps peut se mettre en veille, un peu comme si tu fermais l’écran de ton ordinateur portable ou que tu mettais en veille un appareil électronique.

Concentre-toi alors sur tes paupières, et ferme les yeux le plus lentement possible. Quand les paupières sont closes, rouvre-lespuis recommence ce schéma encore plus lentement.

Chacune des fermetures doit être de plus en plus lente et progressive.

À chaque fois que les paupières sont fermées, allonge le temps où elles restent fermées en prêtant attention aux modifications de tes rythmes intérieurs (respiration, tonus musculaire, rythme des pensées).

Réalise cet exercice pendant 5 minutes et tente de compter, combien de fois sont nécessaires jusqu’à l’endormissement.

Pratique cet exercice sur une semaine et note ta progression.

Avec un peu d’entrainement, et en couplant cette technique à d’autres, on arrive vite à un temps d’endormissement en dessous d’une minute.

Cette technique d’endormissement vous a plu ? Découvrez bien d’autres astuces et techniques dans un nouvel univers où vous pourrez entre autres améliorer la qualité de votre sommeil en vous amusant au quotidien.   https://www.dreaminzzz.com

 Ces dernières années, de nombreuses recherches ont permis de mieux comprendre le rôle du sommeil dans notre vie quotidienne. Nous savons qu’il est responsable de la qualité de nos processus de mémorisation, d’apprentissage, d’entretien de notre bonne santé psychique (au travers des cauchemars notamment), etc.

Si aujourd’hui, nous lui reconnaissons le rôle fondamental qui est le sien, il n’en demeure pas moins qu’il reste mal connu.

Les institutions de santé publique nous mettent chaque jour un peu plus en garde face aux risques d’un sommeil de mauvaise qualité, ou face au manque de sommeil. Plus que jamais, les techniques de gestion du sommeil gagnent à être enseignées et maitrisées auprès du plus grand nombre, tant ses répercussions sont multiples.

 Apprendre à faire avec

Apprendre est souvent le premier pas vers la compréhension. Comprendre comment nous fonctionnons, quels sont les comportements, les pensées ou encore les habitudes qui nous limitent. Comment apprendre à les dépasser permet d’orienter cet apprentissage?

Certains organismes tels que l’INSERM  (l’Institut national de la santé et de la recherche médicale) ou l’INSV (L’institut National du Sommeil et de la Vigilance) sensibilisent le grand public sur les risques d’une mauvaise qualité de sommeil.

Les causes des différents troubles du sommeil vécus par près de 40% de la population française sont multiples :

Horaires décalés, stress, prise d’excitants (café, thé, alcool, médicaments), alimentation trop riche, etc.

Notre rythme de  vie  est-il le seul fautif ?

Nous savons que la méditation, l’autohypnose et un certain nombre d’autres approches thérapeutique/coaching sont des outils efficaces pour s’endormir plus rapidement et avoir un sommeil de qualité. Nous savons également qu’il faut manger équilibrer.

Le « savoir » est donc une chose, le « faire » en est une autre. Et si pour apprendre à vivre il fallait commencer par apprendre à apprendre à vivre.

Dans les commentaires ci-dessous, indiquez quels sont vos trucs et astuces d’endormissement!

 avatarpartage

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Vous Aimez Acteur de Sa Vie ?

Inscrivez-vous et recevez notre book Le Coup de Pied Aux Fesses d'Acteur de Sa Vie et restez informés des dernières nouveautés et exclusivités.

Vos informations sont protégées et confidentielles.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

  1. says

    Super ! merci Guillaume, je ne sais pas pourquoi mais je t’imagine très bien avec les paupières qui se ferment tout doucement et en même temps sombrer dans un doux et profond sommeil….
    mon astuce pour m’endormir ? je fais partie des chanceux qui s’allongent, ferment les yeux et pouf… dodo. (ça ne marche que si je sens que c’est le moment… lecture…les yeux qui floutent et bim… )

  2. Dahbia says

    Pour moi apprendre à vivre c’est oser briser les interdictions de mon enfance en ouvrant mes barrières psychologique et en faisant moi-même mon apprentissage à l’âge adulte n’ayant pas pû les expérimenter étant petite : j’ai appris à faire du vélo, je vais au cinéma, faire du théâtre, j’ai pratiqué le tennis dans un club etc.. ( et c’est pas fini … ) J’ai donc appris à être indépendante et à me faire confiance.
    Et pour m’endormir, je me suis rendu compte qu’après une bonne séance de sport, je suis plus détendue et le sommeil vient donc plus facilement : )

Laisser un commentaire