Le Bonheur Simple

Le Bonheur simple

 

Si vous n’êtes pas heureux dans votre vie, je voudrais juste vous poser cette  simple question: pourquoi ne l’êtes-vous pas ?

Il y a des chances que vous ne le soyez pas parce que vous désirez certaines choses que vous n’avez pas. Des choses matérielles ou alors, des conditions comme un meilleur salaire, un meilleur emploi . Bullshit! Tout ça ne constitue nullement de bonnes raisons. Pour reprendre mon leitmotiv, « Arrêtez de vous plaindre! ». Revoyez votre situation sous un angle nouveau (faites du recadrage, pour les amateurs de PNL). Exemple: Vous êtes au chômage? Veinards, pensez à tout le temps libre que vous avez pour lire ce blog et vous reprendre en mains! Vous n’avez pas assez d’argent? Tant mieux,  vous n’attirerez pas la jalousie et n’aurez pas peur de vous faire voler…

c'est la vie pas le paradis

Vous avez certainement vu des vidéos dans lesquelles des enfants de pays très pauvres riaient et jouaient , sans se soucier de ce qu’ils devraient avoir pour être heureux . Ils sont heureux parce qu’ils jouent , parce qu’ils ont leurs amis et la famille , et de la nourriture à manger ce jour-là . Tout le monde a le droit d’être heureux , et s’ils peuvent l’être dans leur situation pourquoi ne pourriez vous pas l’être à votre tour?

  » Le bonheur consiste plus dans les petites commodités de plaisirs qui se produisent tous les jours , que dans de grands morceaux de la bonne fortune qui arrivent rarement à un homme au cours de sa vie .  » – Ben Franklin (1706-1790)

Le bonheur est en nous, dans nos esprits , dans notre façon de penser . Ce ne sont pas des choses externes matérielles, mais bel et bien que nous prenons plaisir à vivre intérieurement par nos pensées et nos sentiments. Et tant mieux, parce que ce qui est interne, nous pouvons le contrôler. Encore une fois, le recadrage PNL est notre ami! L’hypnose aussi. Nous avons déjà parlé dans un précédent chapitre des croyances limitantes, inutile aussi d’y revenir n’est-ce pas?

Commencez par passer en revue les choses que vous avez dans votre quotidien et qui vous rendent heureux. Ne négligez pas les petites choses ou celles que vous prenez pour acquises. C’est dingue de faire cette même constatation, à chaque fois qu’on me parle d’une rupture amoureuse, c’est une fois la séparation accomplie qu’on se rend compte de toutes ces petites choses qui nous rendaient vraiment heureux ou heureuse. Pensez-y sincèrement avant qu’il ne soit trop tard. Pensez à ces toutes petites choses si insignifiantes au quotidien, mais qui vous apportent pourtant du bonheur. Et au lieu de vous concentrer sur l’une ou l’autre chose qui ne va pas dans votre journée, et si vous focalisiez justement votre attention sur tout ce qui va bien et vous rend heureux? Passez d’un métaprogramme négatif en un métaprogramme positif!

 Prenez l’habitude de substituer des pensées malheureuses par des pensées heureuses

Chaque fois qu’une image défavorable entre dans votre esprit , éjectez-là mentalement et remplacez-là par l’image d’un moment agréable. Nous avons tous des expériences très agréables à nous rappeler et il y a généralement des petits plaisirs autour de nous la plupart du temps. Du carré de chocolat qui accompagne votre café au sourire de votre collègue de bureau. Vous pouvez même imaginer des expériences agréables que vous n’avez pas encore vécues, et en tirer un effet positif similaire .

a la recherche du bonheur

A la recherche du bonheur

 

 » Le bonheur est comme un papillon qui , lorsqu’il est poursuivi , est toujours hors de notre portée , mais , si vous voulez vous asseoir tranquillement , peut descendre sur vous .  » – Nathaniel Hawthorne (1804-1864)

 

Dans les commentaires, j’aimerais que vous m’indiquiez quelques exemples de vos petits bonheurs quotidiens.

Je vous donne les miens? Le sourire de ma petite fille chaque matin lorsque je la réveille, les trajets en moto quotidiens (même à Paris, j’arrive simplement à profiter de ma balade au lieu de me concentrer sur tous les abrutis du volant), le plaisir que je prends à aider mes patients…et il y en a encore plein d’autres! A VOUS :